dimanche 6 juillet 2014

Atelier vide, soleil couchant, céramiques utilitaires utilisés, kimchi rouge

Que dire à mes lecteurs fidèles quand je n'ai pas mis les mains dans la terre depuis un mois ?

1. Notre appartement avec atelier sur cour est à vendre.
Si vous êtes intéressé par l'acquisition d'un pied à terre artistique dans le 17e arrondissement à Paris, contactez-moi. Si l'acheteur s'avère être céramiste, je lui laisse mon four (sans programmateur, mais autrement c'est un four électrique céradel de 60 litres qui marche toujours bien).

2. L'installation dans notre nouvelle ville s'est bien passé.
Ayant grandi sur la côté atlantique, j'ai tout de suite l'impression d'être chez moi. Avec une grande différence : le soleil se couche dans l'eau. Et quelle incroyable descente.

photo by A.
Le seul bémol, c'est le mécontentement de la chatte, qui a souffert du changement et ensuite de la chaleur. Elle a perdu une tonne de poils et a adopté des habitudes bizarres, tel que les roupillons sur mes chaussures, un truc qu'elle n'aurait jamais fait auparavant.


3. J'ai changé de vaisselle.
En emballant la vaisselle à Paris, je me suis débarrassée de toutes les vielles céramiques dont je n'étais pas fière : des pièces imparfaites que j'ai gardé par ce qu'elles étaient utilisables. J'ai décidé que dans ma nouvelle cuisine, j'allais utiliser des objets que j'aurais autrement essayé de vendre.


Je profite d'une courte période pendant laquelle je tire satisfaction non pas de la création de pièces, mais de leur utilisation.

4. Il faut bien que je me serve de toute cette vaisselle...
Très rapidement on a identifié le meilleur boulanger (à deux pas de l'appart !), le primeur bio, et le supermarché asiatique. Conclusions :

  • Pâtisserie préférée : le puits d'amour. Un nom romantique et une crème inoubliable. Le matin quand je sors sur le balcon, son odeur remonte de la boulangerie et se mêle à celui des fleurs. Il faut être plus forte que moi pour lui résister.

  • Tomates jaunes : si Van Gogh était là, il les peindrait.



  • Sauce soja : ingrédient essentiel. On a survécu sans sauce soja pendant une semaine, mais ça va mieux depuis l'achat de 1,5L de Kikoman.

Comme vous voyez, on se sert de pas mal des petites bols blancs. Ils sont idéals pour le riz, la sauce soja, et le kimchi. Ce dernier a laissé une joli mare au fond du bol.



Si seulement j'avais un émail de cette couleur... il faut vraiment que je me lance dans les recherches d'émail !


4 commentaires:

  1. oh what a sunset that is, laughing at the yellow tomato and Van Gogh painting. your cat is taking comfort in your shoes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Thanks for your visit! Perhaps she really was comforted by my shoes - she's doing a little better now :)

      Supprimer
  2. Ça fait plaisir d'avoir des nouvelles :-)
    Tu veux nous en dire plus sur le puits d'amour ? Je suis très intriguée...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hi! Si on veut goûter à un puis d'amour, il suffit de passer apparemment chez Stohrer. Tu trouveras leur photo et description du puis sur leur site http://www.stohrer.fr/?page_id=214 (il faut cliquer en bas pour arriver au bon gâteau). Sinon, j'ai apprécié l'historique du puis d'amour sur ce blog : http://du-sacre-au-sucre.blogspot.fr/2008/02/lhistoire-du-puits-damour.html
      J'espère que tu auras l'occasion de goûter cette pâtisserie et de m'en donner ton opinion !

      Supprimer